Sélectionner une page

La Start-up, une entreprise bien particulière

Le mot Start-up est extrêmement populaire de nos jours et utilisé très souvent d’une mauvaise façon. A l’air du numérique et des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), les Start-up ont le vent en poupe. Popularisé par la réussite de Start-up comme Tactads, chef Jérôme, 1001 Pharmacies … beaucoup se lance dans l’espoir de voir leurs rêves se réaliser.

La Start-up se caractérise par beaucoup de valeurs qui dépassent celle d’une entreprise classique. Une Start-up peut peut se définir par un certain nombre de caractéristiques qui lui son propre. Expert Activ vous expliquera à travers cet article, les nombreuses spécificités qui entourent ce mot si fréquemment utilisé pour décrire une jeune entreprise.

  • Son rapport à la technologie : La Start-up évolue presque exclusivement dans le secteur des nouvelles technologies et du numérique. Il est très courant de voir des Start-up être récompensé pour leurs innovations.
  • Son origine : Le terme de Start-up est apparu après la  Seconde Guerre mondiale,  c’est avec l’apparition des sociétés de capital risque que le terme a commencé à être utilisé.  Start-up signifie littéralement « Jeune pousse ».
  • Un état d’esprit unique : La Start-up se caractérise par une vision portée par son fondateur. Ce fondateur est suivi par une équipe plus ou moins nombreuse qui partage les mêmes valeurs que les siennes.
  • Son rapport au financement : De par son business modèle particulier, la Start-up possède un besoin de financement massif, d’où leur engouement pour le management participatif et les levées de fonds.
  • Le marché ou elle évolue : La Start-up évolue sur un marché  en création ou instable. En effet, ce type d’entreprise se trouve dans une incertitude économique en permanence.
  •  Sa capacité de « Traction » : La Start-up se doit de créer une forte traction. C’est-à-dire qu’elle doit attirer beaucoup d’utilisateurs et elle doit faire parler d’elle, d’où sa présence sur de nombreux réseaux sociaux.
  •  Sa croissance : Bien qu’évoluant sur un marché extrêmement difficile, la croissance des Start-up possède un potentiel fort. Le business modèle particulier oblige les Start-up à maintenir une forte rentabilité malgré une augmentation des charges.
  •  Son cycle de vie :

Source de l’image : http://1001startups.fr/dis-cest-quoi-une-start-up/

Être une Start-up, c’est un état qui ne dure pas, c’est un état de transition. La première possibilité est l’échec, en effet si le business modèle n’est pas bon et que les charges dépassent les bénéfices pendant très longtemps, la Start-up peut disparaître. La deuxième possibilité est la réussite, elle peut se faire absorber ou devenir une entreprise plus classique avec de gros profits.

C’est lors de la phase de « upper » (Up or not) que se décide l’avenir de la startup.

 

Interview avec Julien DARGAISSE, Startuper Tourangeau 

1) Présentez-vous ainsi que votre activité

Bonjour je m’appelle Julien DARGAISSE, fondateur d’Interview app’. Interview app’ c’est une Start-up RH qui accompagne les entreprises dans l’optimisation de leurs processus de recrutement, de mobilité interne, de formation des équipes commerciales grâce à une technologie d’entretien vidéo automatisé. Cette technologie permet à nos clients de gagner du temps et d’optimiser la pré-sélection de leurs candidats.

2) Pour vous qu’est-ce qu’une Start-up ?

Pour moi une Start-up c’est avant tout un entrepreneur où des co-fondateurs qui ont une mission et qui ne savent pas encore exactement comment ils peuvent l’accomplir. C’est-à-dire que le business-model n’est pas encore complètement figé, ils sont encore dans une période de test pour leurs solutions. Ils partagent une vision commune qu’ils souhaitent démocratiser sur un marché au minimum national voir international.

Ce marché s’appuie essentiellement sur des nouvelles technologies, même s’il est vrai qu’il existe des Start-up médicales différentes de la Start-up classique. Mais en tout cas ils possèdent tous le même objectif, celui de se développer rapidement sur un marché important.

3) L’esprit Strat-up, qu’est-ce que cela représente pour vous ? Quelle différence ressentez-vous avec une entreprise plus classique ?

L’esprit Start-up c’est vivre dans une période d’incertitude, le doute est omniprésent et de ce fait on itère beaucoup plus rapidement sur les solutions que l’on cherche à mettre en place, contrairement à une entreprise traditionnelle qui a un business plus clair, un modèle économique sûr et qui trace sa voie.

Parfois la Start-Up va essayer d’atteindre ses objectifs avec des chemins un peu moins conventionnels. Ce qui caractérise l’esprit Start-up  c’est certainement cette part d’incertitude présente au quotidien.

4) Quels conseils donneriez-vous à des personnes voulant démarrer une Start-up ou ayant déjà commencé ?

Pour moi le meilleur conseil à donner à un futur Stratuper c’est de rester ouvert sur des opportunités, sur ses clients, ainsi que sur les remarques que l’on va lui faire. Encore une fois ce qui caractérise vraiment la Strat-up c’est la culture client. Il faut pouvoir se remettre en question rapidement sur ce qu’elle est en train de construire, de faire ou de développer.

« Ecoutez bien les personnes autour de vous et restez ouvert aux clients tout en développant une véritable communauté centrée autour de vos valeurs. « 

0
0