Sélectionner une page

On la décrit parfois comme une génération dynamique et avec un fort esprit entrepreneurial… Connaissez-vous la génération Z ? Et faut-il miser dessus ?

Les consultants Expert Activ vous donnent des conseils dans cet article.

Qui est la génération Z ?

La génération Z, aussi appelée Zoomers, représente les personnes nées entre 1995 et 2010. Cette génération arrive actuellement sur le marché du travail et chamboule quelques codes.

À quoi ressemble-t-elle ?

Portrait psychologique des « digital natives »

Ce que l’on remarque immédiatement, c’est que la génération Z a grandi avec la technologie.

Contrairement aux générations précédentes, les Zoomers ont souvent été habitués à utiliser les smartphones, les ordinateurs et les objets connectés, dès leur plus jeune âge. On dit parfois qu’ils sont hyperconnectés.

Une étude révèle que 55 % d’entre eux passent plus de 4 heures par jour sur leur smartphone. Que ce soit pour commander un repas, discuter entre amis ou trouver du travail, tout est à la portée de leurs mains. Ou de leurs doigts. Ils sont vifs et hyperactifs avec les nouvelles technologies.

L’envie de faire bouger les choses.

Avec des informations disponibles 24h/24, les Zoomers sont à la recherche de transparence et privilégient les organisations en accord avec leurs valeurs professionnelles et aussi humaines.

On notera aussi qu’ils sont plus enclins à boycotter une marque si leur vision éthique ne correspond pas à la leur…

La génération Z et le monde du travail

Une carrière non linéaire

La génération Z privilégie son autonomie et le développement de ses compétences. Elle est dans l’apprentissage continu. Elle ne se complait pas nécessairement dans « un avenir tout tracé » et est susceptible de changer régulièrement de poste.

Un management innovant 

Pour gagner le respect du Zoomer, le manager ne doit plus se baser sur les diplômes obtenus mais sur sa personnalité ou encore ses softskills.

Un collaborateur issu de la Génération Z respectera un manager innovant, qui fera preuve d’écoute et saura comment développer le potentiel de ses équipes.

Il y a une réelle caractéristique d’horizontalité, qui définit bien le comportement d’un « Gen Z ». Ce dernier aura donc horreur d’un management pyramidal.

L’humain avant tout

Le temps où les professionnels souhaitaient rejoindre une entreprise pour sa renommée est définitivement révolu. Dorénavant, la génération Z veut savoir ce qui l’attend sur le terrain !

Au-delà du poste, elle veut travailler avec des personnes aux valeurs identiques.

Les mesures concrètes de l’entreprise comme la qualité de vie au travail et du bien-être influencent son attractivité et sa loyauté auprès de la génération Z.

Des entrepreneurs dans l’âme

Grâce à Internet et à la technologie, l’entrepreneuriat est plus accessible que jamais.

On pourrait qualifier la génération Z de « slashers ». Derrière ce terme anglophone se cache le fait de cumuler plusieurs activités professionnelles simultanément.

Tout en étant salariés, les professionnels d’aujourd’hui veulent pouvoir développer leurs propres projets. Selon une étude de Marzars au sujet de la génération Z, une personne sur trois souhaite cumuler trois activités ou plus en parallèle.

Entretenez leur motivation

Comment apprivoiser et attirer cette énergie qui permettra à votre structure de se développer sainement ? Comment les fidéliser ? Car vous avez à manager des salariés qui osent plus facilement sauter d’une entreprise à une autre. Il est donc essentiel d’arriver à préserver leur motivation en donnant du sens à leurs missions.

La génération Z a confiance en ses talents.

Ainsi, pour libérer leur énergie exponentielle et entretenir leur motivation, il faudra apprendre à toujours mettre en valeur et en avant leur bon travail, et surtout, à ne jamais les faire se sentir comme étant interchangeables. Et bien évidemment, leur expliquer comment sera évalué leur travail.

De quelle manière le métier de commercial va-t-il évoluer avec la Génération Z ?

Le métier de commercial deviendra encore plus interactif et analytique en s’appuyant sur l’analyse des bases de données et la résolution de problèmes à distance.

Il ne s’agira plus de distinguer les chasseurs (ceux qui prospectent) des éleveurs (ceux qui font fructifier) mais de concevoir des équipes en permanence interconnectées composées de différents experts.

Les commerciaux de demain s’inscriront dans une logique collective.

Plus autonome, plus sélectif, plus organisé et plus constructif, le commercial de demain s’apparentera davantage à un coordinateur, et effacera définitivement les barrières entre commercial et marketing.

En conclusion :

Dans cet article, nous avons pu voir que les jeunes de la Génération Z ont des attentes particulières vis-à-vis de l’organisation. Il faudra repenser vos processus afin de les attirer et les manager de façon efficace.

Les futurs collaborateurs de la Génération Z attendent de la part des entreprises de la confiance, de l’agilité et de la flexibilité. Le fonctionnement de la hiérarchie doit évoluer vers un management plus horizontal, plus humain et avec une ouverture d’esprit sur les grandes problématiques sociétales.

0
0